Environnement

Titre du Projet : Sauvons l’Environnement Guinéen par les Jeunes et pour les plus Jeunes.

CONTEXTE GENERAL

Aujourd’hui, au-delà d’une simple approche théorique, la question environnementale, qui met en Péril le devenir de l’homme guinéen, exige des réponses pratiques à la hauteur des enjeux et des menaces. La bidonvilisation des quartiers résidentiels, la construction de maisons dans des espaces inappropriés, la déforestation accélérée et l’érosion subséquente sur des terrains déclives, la prolifération anarchique de petite industries, le débarquement de marchandises dans  les zones résidentielles, les feux de brousse, l’exploitation non conventionnelle des Zones Minières, la rareté des ressources énergétiques et alimentaires, l’insalubrité des villes, la pollution, les inondations meurtrières, les cyclones et tremblements de terre sont des phénomènes récurrents de la vie nationale. Ces faits interpellent la conscience nationale et mettent au grand jour l’état critique de la dégradation de l’environnement  guinéen.

Face à ces risques  environnementaux qui menacent l’existence de la biodiversite et même de l’homme guinéen, la mise en œuvre d’une politique de l’environnement s’impose. Elle ne se fera que par l’établissement d’un État républicain et par la présence d’une équipe de dirigeants, conscients de la gravité de la situation et capables de se mettre à la hauteur des exigences du moment.

Résoudre les problèmes environnementaux exige une  réponse citoyenne à la hauteur des enjeux. Les citoyens et citoyennes, animés(es) d’une réelle volonté de changement,  doivent prendre le contrôle des leviers politiques afin de stopper la catastrophe environnementale, le temps est à l’urgence et à l’action! Le capital écologique, source de la croissance économique durable, est en péril.

 

JUSTIFICATION DU PROJET

Le contexte général et la situation environmentale en Guinee ci-dessus présentés, justifient largement le présent projet. Il apparaît évident que l’éducation environnementale, dans sa forme actuelle, demeurera longtemps au-delà des capacités de l’Etat et par conséquent inaccessible à tous les jeunes et enfants scolarisables.

Dès lors, un changement stratégique s’impose au système éducatif si l’on veut eviter les graves consequences du changement climatique et celles des phenomenes ou hasards environnementaux en Republique de Guinee.

C’est face à  la catastrophe environnementale qui menace d’engloutir le pays, que LA FONDATION AGIR POUR L’AFRIQUE (FAPA) a conçu et proposé le projet de promotion de l’education environnementale pour que vive un environnement sain et un developpement durable en Guinee.

La philosophie de base du projet est la promotion de l’education environnementale de par les plus jeunes pour preparer une generation future soucieuse de la protection de la nature et la biodiversite.

Cette phase pilote sera executee dans la capitale Conakry et les les resultats conditionneront son expansion vers d’autres regions assez vulnerable du pays .

  • OBJECTIF GENERAL :

La finalité du projet est de contribuer à la lutte contre la degradation environnementale, l’education au changement climatique .

  • OBJECTIFS SPECIFIQUES :

Ce projet vise à atteindre les objectifs spécifiques suivants :

– Declarer l’urgence environnementale en Guinee par le biais des plus jeunes

– Adopter des mesures efficaces pour lutter contre la vulnérabilité écologique associée à la vulnérabilité socioéconomique d’une grande partie de la population;

– Promouvoir l’education environnementale

– Eduquer les plus jeunes sur le changement climatique, son adaptation et sa mitigation.

– Promouvoir la celebration des journees internationales en rapport avec la protection de l’environnement et la biodiversite.

  • RESULTATS ESCOMPTES :

A la fin de ce projet, les résultats suivants seront obtenus :

  • Au moins 70% des jeunes enfants bénéficiaires du projet sont informes sur la situation environnementale en Guinee ;
  • Au moins 40% de la population ont admis l’urgence environnementale .
  • 40% des jeunes de la capitale sont eduques et formes sur les principes de protection de l’environnement .
  • 70% des jeunes beneficiaires du programme sont devenus des agents de protection de l’environnement dans leur milieu scolaire.
  • 40 % des enseignants participant au programme consacrent des jours d’education environnementale avec leurs eleves.
  • Cinq (5) clubs de protection environnementale sont créés dans la capitale en raison d’un club dans une école par commune ;
  • Au moins 500 jeunes élèves ont pris part aux activités d’éducation environnementale
  • Au moins 500 jeunes sont eduqués sur le changement climatique, les mesures d’adaptation et de mitigation.

1912428_257163057814870_7272583403246857497_o      IMG_9031 IMG_9032 IMG_9033poll pollut