Femmes

Mariame Conde1
Mariame Conde (Vice Presidente)

Les Femmes Membres de la Fondation Agir Pour l’Afrique (FAPA)

NANCIRA
Nancira Camara
kady
Kady Diallo
Mariame Ndiaye
Mariame N’diaye
djene kourouma
Djènè Kourouma
kankou
Kankou Keita
diaka dabo
Diaka Dabo

Selon le Secrétariat Permanent de la Stratégie de Réduction de la Pauvreté , en Guinée, 53,6% de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté. Pour lutter de manière efficace contre la pauvreté et améliorer les conditions de vie de ses populations, le Gouvernement a décidé de concevoir et de mettre en œuvre une approche intégrée du problème en élaborant une stratégie devant servir de cadre pour l’ensemble des politiques et programmes de développement.

La Guinée se trouve confrontée à une situation économique et sociale particulièrement difficile. Entre 2002-2005, le taux de croissance économique annuel moyen s’est établi à environ 2,3%, contre un objectif de 5% initialement fixé dans le premier DSRP. Quant à l’inflation, en glissement annuel, elle est passée de 5,4% en 2002 à 39,1% en 2006, contribuant ainsi à une détérioration du pouvoir d’achat des populations.

Ces contre performances, auxquelles s’ajoutent une baisse drastique des financements extérieurs et la mauvaise gestion des ressources disponibles, ont fortement affecté les conditions de mise en œuvre du DSRP1 et limité les progrès accomplis dans le sens de la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Ainsi, l’incidence de la pauvreté au niveau national, qui était de 49,2% en 2002, est passée à 53,6% en 2005. De même, l’offre et la qualité des services publics de base se sont sensiblement détériorées. En 2005, plus d’un enfant sur cinq (21%) n’avait pas encore accès à l’éducation primaire, tandis que le taux de mortalité infanto – juvénile s’élevait à 163‰ et celui de la mortalité maternelle à 980 pour 100.000 naissances..

Vue cette situation décrite ci haut la FONDATION AGIR POUR L’AFRIQUE s’est engagé dans un programme de lutte contre la pauvreté avec un accent particulier sur les femmes extremement pauvres.

La methodologie de mise en oeuvre de ce programme consistera par:

  • la mise en place des groupements de femmes qui bénéficieront des subventions pour developper des activités génératrices de revenus.
  • La promotion des droits de la femme
  • La participation des femmes dans la politique nationale
  • La promotion du genre dans le développement national
  • La formation des femmes en Marketing; Gestion; Développement des moyens d’existence
  • La formation des femmes en leadership et gestion des conflits

<<For FAPA . Women are the sustainable agents of sustainable change to improve leaving conditions in Africa>> Mariame Conde

Publicités